Scngrp

De Bolkis

Ce livre narre les histoires de Jorky, Vort et BipFlouuTut (plus connu sous le nom de Bipbip).

Bipbip reprend connaissance petit à petit. Il ne se souvient pas de qui il est, de ce qu'il fait ici. Il voit son slim blessé à de nombreux endroits et tout autour de lui, une flore étrange de plantes exotiques. Au pied d'une large tige, il reconnait Jorky et Vort qu'il s'empresse de réveiller.

Eux non plus ne se souviennent de rien. Ils se connaissent, c'est sûr, mais à part quelques souvenir fuguasses du quotidien, rien ne leur revient.

Alors qu'ils observent le décor en lévitant au dessus des plantes, ils entendent appeler leur nom un peu plus loin. Ne sachant comment réagir, ils retournent au sol et discutent de vive voix de ce qu'il y a lieu de faire.

Soudain, un bruissement se fait entendre. Quelqu'un entre dans les fougères. Bipbip réagit au quart de tour. Il se blotti dans un zone sombre contre une large tige. Son slim en prend la forme et la couleur. Il n'en devient pas plus qu'une excroissance assez difficile à identifier.

Ses deux amis restent indécis, ne sachant que faire. L'instant d'après, un olkis apparaît face à eux. "Ah, je vous trouve enfin !" clame-t-il, "Je suis soulagé, j'avais peur de ne pas y arriver...". Après une courte inspection, il ajoute "Dis donc, vous semblez bien mal en point..."

Sans aucun souvenir de cet olkis nommé Ebleu, les trois compères le jaugent et décident, contre son avis, d'aller examiner l'épave du flybol toujours fumante. En effet, Ebleu en revient et dit n'avoir rien trouvé de valable sur place. Peu enclin à traverser de nouveau les gorges qui les séparent du lieu du crash, il préférerait rejoindre au plus vite la civilisation... Au bout d'un quart d'heure, Jorky a pu fabriquer une paire d'ailes fixes afin de planer sur la falaise en contrebas. De son côté, Vort porte Bipbip dans un magnifique vol plané. Ebleu lui se concentre un moment et fini par s'élever dans les airs. A vitesse constante, il progresse en ligne droite vers l'épave. C'est un intol, sans nul doute, qui maîtrise l'art de la télékinésie.

Arrivé proche du flybol, ils ne détectent aucune trace d'aucune autre personne (à part celle faite par Ebleu). Les réserves énergétiques du flybol sont instables et dégagent une chaleur torride. Le métal est brûlant et il est impossible d'y pénétrer sans risquer la mort. Alors que les trois bolkis discutent de la marche à suivre, Bipbip se sent agresser psychiquement. Une force tente d'influencer ses décisions. Instinctivement, il se concentre et lutte contre cette agression qui cesse alors rapidement. Agacé, il en informe immédiatement ses amis. Ebleu réapparaît de derrière un rocher et s'excuse platement auprès de Bipbip pour avoir user de l'inter pour tenter de l'influencer. Sa peur des environs, de la nuit qui arrive et sa certitude qu'ils ne trouveront rien ici l'on amené à commettre cet imper. Abasourdi, Bipbip reste sans voix... La tension est palpable... Ebleu abaisse son regard et se fait tout petit...

Sur ce, Jorky propose de se créer une armure spécialement conçue pour résister au feu. Ses amis plussoient et une demi-heure plus tard, le voilà qui entre dans cette fournaise. La chaleur est saisissante mais l'armure anti-feu marche à merveille... il lui faut pourtant se dépêcher car elle ne fait que ralentir l'inéluctable. Il se presse vers l'avant du véhicule. Outre les déformations du couloir, une des barres de soutien de la coursive s'est coincée en travers du chemin. De part sa grande taille, Jorky ne peut franchir cet obstacle. Il entrouvre donc son armure et projette son slim qui s'agrippe de toutes ses forces sur la barre. La chaleur l'agresse, la barre le brûle. D'un coup violent il la débloque et le jette au sol avant de se réfugier dans son armure. Quelques mètres plus loin, il arrive à l'entrée du cockpit totalement pliée par le crash. L'entrée ne fait plus que 20 cmob et il est difficile de voir ce qui se trouve dans le cockpit. Il arrive cependant à observer l'intérieur et repère dans un coin au loin une petite quantité d'un slim bleu, révélateur de la présence d'un olkis. Bien qu'à cette endroit du flybol la chaleur soit moins torride, Jorky sait qu'il ne peut rester ici plus longtemps sans se mettre en péril. Il fait donc demi tour et sort précipitamment du flybol.

Après que notre puissant flex Vort ait testé la solidité du blindage du flybol, nos compères ne voient d'autre solution que de laisser le temps à notre flox Jorky pour prendre l'apparence d'une chenille et de faire une armure adéquate afin d'extraire l'olkis. Malheureusement, pendant l'heure où il prépare cela, un bruit inquiétant s'amplifie aux abords du flybol. Le vrombissement se fait assourdissant, la carcasse vibre. L'instant d'après, le flybol explose violemment.

Réagissant promptement, Bipbip se durci et se retrouve projeté au ras du sol. Des buissons l'arrêtent juste avant le précipice.

Vort s'aplatit comme une raie. Le souffle puissant lui profite. Il s'élève haut dans le ciel. Des projectiles fusent dans l'air brûlant. Agilement, il évite un premier projectile imposant... mais un second trop rapide le heurt violemment. Son bras droit casse sous le choc et son oeil droit s’éteint. Il part dans une vrille incontrôlée, perd rapidement de l'altitude. Il chute. D'un habile mouvement, il arrive à se stabiliser puis à reprendre son envol vers les cieux.

Jorky quant à lui a tenté un ancrage au sol avec 3 longs pics. Bien suffisant pour résister au souffle de l'explosion mais pas pour encaisser le choc d'un morceau de coque de 3 fois sa taille. Projeté au loin, il tombe de la petite falaise. Une longue chute vertigineuse. Il ne tombera pas dans la rivière, ni contre la falaise mais dans les arbres. D'un geste rapide et précis, il attrape donc son bouclier variable, l'ouvre au maximum et encaisse l’atterrissage. Avec puissance et sans froid, il traverse les branches. Par malchance l'une d'entre elle passe juste sous le bouclier, le heurt sous les répulseurs, entraine un déséquilibre et expose son bras en première ligne. A cette vitesse, le bras est tranché net par la première branche fine et Jorky le perd ainsi que son bouclier. Après avoir joué à la balle de flipper contre quelques troncs d'arbres, il finit salement amoché en roulant dans des buissons.

Il mettra un bon moment avant de retrouver son bouclier et son bras qu'il recollera rapidement. Le terrain de cette région est vraiment escarpé mais grâce à ces répulseurs et ses membres puissants, il rejoindra sans grandes difficultés ses deux amis.

Le flybol est détruit. Les restes de l'olkis sont brûlés et dispersés. Ebleu est introuvable. Ils sont blessés... la nuit approche... le cri d'un oiseau imposant déchire le ciel...